EMPTY CHAIRS, 2020

Avec «Empty Chairs», je me remémore les chaises de mon enfance.
Elles ont habité la maison de mes parents durant 45 ans. Elles ont soutenu mes fesses, m’ont servi de cachette, de château fort, de navire ...

Le temps de cette maison est venu. La démolition approche.
Les chaises vont partir avec. Elles se vident, et deviennent le signe de la disparition.


Les premiers dessins sont assez figuratifs, puis, les chaises glissent dans un paysage fantomatique. Apparaissent alors des scènes tirées d’un rêve, où se mélangent figuratif et abstrait.

© 2021 martin gauthier